AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Salmonidés] La pêche au vairon manié

Aller en bas 
AuteurMessage
pêch-cailloux
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3562
Age : 52
Localisation : aiguillon
Prénom : didier
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: [Salmonidés] La pêche au vairon manié   Ven 6 Fév 2009 - 16:26

La pêche au vairon manié

Le matériel :

Pour le matériel, les puristes vous demanderont des cannes à vairon manié de 2,40 m que tout bon fabricant nous propose.

Exemple :


Le moulinet qui ne sera pas trop gros sera fourni de fils de 18 à 20 centièmes.


Avec mes 20 ans de pratique, je peux vous assurer que cela n’est pas tout a fait vrai ! Certes sur des grandes rivières, il se peut qu’avec ses cannes le maniement ce fera mieux. Mais nous n’allons pas toujours sur des grandes rivières.

Donc voici mon matériel, et dieu sait que je n’en changerai pas pour tout l’or du monde !

Une canne au toc SERT phrygane 380.4 donc 3,80 m (une canne à l’anglaise assez raide fonctionne très bien), en moulinet, un DAM quick 480.


Et je n’ai pas de nylon mais de la tresse en 10 centièmes.
Pourquoi ne suis- je pas d’accord avec les cannes courtes ?
Et bien tout simplement parce que la pêche au vairon manié ne se cantonne pas à pêcher en lançant mais c’est aussi une pêche à la verticale !
Vous irez chercher les truites en plein courent mais aussi sous les caches et avec une canne trop courte, bien des fois vous penserez à moi ! Enfin cela n’est que mon idée, mais maintenant parlons pêche.


Pourquoi la pêche au vairon ?

Il faut savoir que cette pêche est normalement une pêche de début de saison ! Mais je peux vous assurer qu’elle reste une bonne technique toute l’année. Cette pêche vous permettra de ne pas trop prendre de truitelles, quoi que les jours où elles veulent du vairon ! Il vaut mieux partir car autant vous aurez de vairons autant vous prendrez de truitelles !


La technique proprement dite :

En rivière moyenne ou grande, vous lancerez en amont et ramènerez en faisant rouler les vairons sur les galets.
Attention toutefois, pensez un peu comme les moucheurs ! Si la rivière est plus ou moins forte, et c’est souvent le cas à l’ouverture, elles ne seront pas en plein courant mais plutôt dans les remous, donc à ce moment là, vous pêcherez comme pour le sandre, avec un vrais maniement imitant le poisson blessé ou malade.
L’attaque sera brutale à tel point que bien souvent, elle se ferrera toute seule ! Mais ne négligez pas un petit coup de poignet car avec cette demoiselle, on ne sait jamais !

Sur des rivières en état normal, ne négligez aucune cache si petite soit elle ! Vous aurez des surprises de sortir des truites dans des endroits où vous n’aurez même pas imaginé pouvoir le faire ! Toute pierre, creux dans la berge ou branche immergée doit à tout prix être pêché.

Pour les petits ruisseaux, là il est vrai que notre canne de 3,80 m ou 3,90 m nous fait du tord car elle sera un peu trop longue pour le parcours. Mais avec un peu de pratique, nous y arriverons très bien. Cherchez toutes les bordures, tous les obstacles ; la truite sera là !
Vous ferez dandiner votre vairon autour de ces obstacles ou le long de la berge et là, un problème arrive sans vous prévenir ! Vous verrez certainement la truite prendre votre vairons et bien souvent, les débutants et même les chevronnés ferrerons avant qu’elle n’ai réellement engamé … et c’est le loupé.

Les différentes techniques :

:arrow: Sous la canne :

Lorsque vous avez plusieurs blocs de rochers devant vous, des trous d'eau visibles entre des blocs, des berges avec des racines, …etc, le lancer sera court puis on dandinera directement sous la canne, en gardant la tension de la ligne du bout des doigts de la main gauche (comme au toc) ou encore avec l'index de la main droite juste au dessus du moulinet.


:arrow: En prospectant un poste :

Lancer son montage dans la bonne veine d'eau de manière à ce que le courant amène le vairon au niveau du poste à prospecter, il faut laisser le vairon gagner les profondeurs en dérive inerte. Il est important d'envoyer la monture suffisamment en amont pour qu'elle est le temps d'atteindre le fond avant d'arriver sur le poste. On anime alors le vairon, afin qu'il enchaîne petits bonds et descentes en piqué. Cette animation doit se faire le plus prés du fond, longer les obstacles, varier les inclinaisons, faire plusieurs passages.



Les différentes montures :

:arrow: La monture Godille : peut-être la plus utilisée (avec ou sans le disque de plastique)


Personnellement, je monte directement la monture sur le corps de ligne ! Au ferrage, la monture et le vairon remontent et seul le triple reste sur la gueule de la truite d'ou la possibilité de faire plusieurs poissons avec un seul vairon.

:arrow: La monture plasseraud : celle que j’utilise le plus et très facile à fabriquer.


Là, pour sûr, c'est un vairon par prise mais l'avantage est que le plomb est caché dans le poisson.

:arrow: La monture bohémienne : certainement la plus productive, mais avec un gros inconvénient : il faut ouvrir le vairon comme si nous voulions le vider , y placer la monture et le recoudre.


:arrow: La monture drachkovitch : son avantage est de pouvoir facilement changer le plombage.


Il existe bien d’autres montures, mais celles-là suffisent amplement.


Le transport des vairons :

Attention, en période de fermeture de la 1ère catégorie, il est interdit d'y pêcher, même des vairons !

Dans la voiture, transporter vos vairons dans une glacière avec 10 cm d'eau, les inégalités de la route, serviront à bouger et à ré oxygéner l'eau.
Attention ! Une fois la voiture arrêtée, pensez à changer l’eau souvent ou y placer un aérateur.
Pour le transport en mode de pêche, une simple gourde avec un gros diamètre ou un bocal de confiture bien fermé suffira. Pensez à changer l’eau assez souvent car le vairon reste un petit poisson très fragile et une fois mort blanchi très vite dans le bocal.
Dernière petite astuce : en fin de pêche si vous ne voulez pas démonter votre monture de la canne, munissez vous d’une boite de pellicule photo, placez votre monture dedans et refermez. Votre monture sera à l’abri et vous ne risquez pas d’accrocher vos triples n’importe où (sièges de la voiture, vêtements, …etc).

Petite vidéo pour vous faire montrer la pêche au vairon dans un petit cours d'eau :